Comment savoir qu'on a un cancer

Qu’est-ce que le cancer ?

Partager

Table des matières

Définition du cancer

Le cancer est une maladie génétique causée par la croissance anormale et incontrôlée de cellules, qui peut affecter différentes parties du corps. Cette maladie complexe, dont les types sont variés, se manifeste de manière unique chez chaque patient en raison de sa situation particulière.

Les gènes agissent comme des instructions pour nos cellules, leur indiquant comment produire des protéines, réguler leur activité et contrôler leur croissance. Lorsque des gènes responsables du contrôle de la croissance cellulaire (proto-oncogènes) subissent des mutations dans leur ADN, ils peuvent devenir des oncogènes et déclencher une croissance cellulaire anormale, puis la formation d’une tumeur.

Bien que les mutations génétiques soient souvent associées à des syndromes héréditaires, elles représentent une minorité des cas. Il est toutefois recommandé de consulter un conseiller génétique qui pourra également évaluer la nécessité d’un test génétique oncologique.

Qu’est-ce qu’une tumeur ?

Les tumeurs sont des masses anormales de cellules qui se forment lorsque le processus de régulation de la croissance cellulaire échoue. Elles peuvent être bénignes ou malignes :

  • Les tumeurs bénignes, non cancéreuses, se développent lentement et ne s’étendent pas ou n’envahissent pas les tissus voisins.
  • En revanche, les tumeurs malignes (cancer) ont la capacité d’envahir les tissus et organes voisins. Dans les cas avancés, elles peuvent se propager à d’autres parties du corps et former des métastases, ce qui aggrave le pronostic de la maladie.

Existe-t-il des types de cancer sans tumeur ?

Certains types de cancer ne présentent pas de tumeurs, comme le myélome multiple ou le lymphome de Hodgkin. Ces types de néoplasmes affectent le sang, la moelle osseuse et le système lymphatique, provoquant des mutations dans les cellules sanguines sans causer de grosseurs, contrairement aux cancers avec tumeurs solides.

Quelles sont les causes du cancer ?

L’augmentation du nombre de nouveaux cas de cancer est en partie attribuée à la longévité accrue de la population. En outre, il existe un certain nombre de facteurs de risque qui augmentent la probabilité de développer un cancer. Il s’agit notamment des facteurs suivants

  • L’âge. Une plus grande longévité signifie une plus grande exposition aux substances cancérigènes et plus de temps pour les mutations génétiques.
  • La prédisposition génétique. Les antécédents familiaux de cancer ou les syndromes tels que le syndrome de Lynch augmentent le risque.
  • L’exposition à l’environnement. Une exposition prolongée au soleil ou à des sources de rayonnement artificielles telles que le radon, les rayons X ou les rayons gamma peut provoquer un mélanome ou d’autres néoplasmes malins.
  • Infections. Le papillomavirus humain (cancer du col de l’utérus, cancer oropharyngé), les virus de l’hépatite B et C (cancer du foie, lymphome non hodgkinien) et le virus d’Epstein-Bar (lymphome hodgkinien) sont associés à certains cancers.
  • D’autres facteurs de risque sont étroitement liés à notre mode de vie : le tabagisme, la consommation d’alcool, la sédentarité et une mauvaise alimentation.

Quelle est l’incidence des nouveaux cas diagnostiqués en Espagne ?

Il existe plus de 200 types de cancer différents qui peuvent être plus ou moins agressifs et qui ont des possibilités différentes de développer des métastases. Selon le rapport du l’Institut national du cancer (INca) intitulé « Panorama des cancers en France », 433 136 nouveaux cas ont été diagnostiqués en France en 2022. Le cancer est plus fréquent dans la population masculine (245 610) que dans la population féminine (187 526). Les 4 néoplasmes les plus fréquents sont :

  • Chez les femmes, le cancer du sein (61 214), le cancer colorectal (21 370) et le cancer du poumon (19 339).
  • Chez les hommes, les cancers de la prostate (59 885), du poumon (33 438) et colorectal (26 212).

Comment le cancer est-il diagnostiqué ?

Peut-on détecter la maladie à un stade précoce ?

La détection précoce est un élément crucial pour améliorer le pronostic de la maladie, car les tests sont conçus pour identifier les signes possibles du cancer à un stade précoce. Ces tests nous offrent la possibilité de prendre des mesures proactives pour préserver notre bien-être et de traiter tout signe potentiel à un stade précoce. C’est pourquoi il est important de « perdre la peur du cancer » et de se soumettre à ces dépistages réguliers.

Les dépistage du cancer précoce comprennent les mammographies, les tests PSA et les coloscopies. Ces tests sont essentiels pour l’identification précoce des changements anormaux qui pourraient indiquer la présence d’une néoplasie. Il est essentiel de les effectuer régulièrement, selon les indications médicales.

Comment un diagnostic de cancer est-il confirmé ?

Les tests pour diagnostiquer un cancer sont essentiels pour comprendre et traiter la maladie. Des méthodes telles que les analyses de sang, les études d’imagerie (IRM, scanner) et les biopsies permettent aux professionnels de la santé d’analyser les tissus et les marqueurs biologiques en vue d’un diagnostic précis.

On m’a diagnostiqué un cancer, quelles informations le médecin me donnera-t-il ?

Lorsqu’un diagnostic de cancer est posé, la première explication peut être accablante, avec des termes complexes qui sont ensuite simplifiés pour mieux comprendre la maladie.

D’un point de vue médical, chaque cas de cancer est unique en raison des différences moléculaires et cellulaires. Toutefois, pour faciliter la compréhension, les cancers sont classés en fonction du tissu d’origine :

  • Les carcinomes. Ce sont les plus courants (80 % des cas) et ils prennent naissance dans les cellules épithéliales qui tapissent les organes et les glandes. Par exemple, un « carcinome épithélial de l’ovaire » est un cancer de l’ovaire.
  • Les sarcomes. Ils se développent dans les tissus conjonctifs tels que les os et les tissus mous. Les plus courants sont les sarcomes osseux.
  • Leucémies. Elles prennent naissance dans la moelle osseuse, un tissu responsable de la production de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes.
  • Lymphomes. Ils se développent dans les tissus lymphatiques, tels que ceux présents dans les ganglions lymphatiques et les organes lymphatiques.

En outre, les médecins peuvent décrire des détails supplémentaires en les faisant précéder de préfixes tels que :

  • Adéno = glande
  • Chondro = cartilage
  • Érythro = globule rouge
  • Hémangium = vaisseau sanguin
  • Lipo= graisse
  • Melano= cellule pigmentée
  • Mio= cellule musculaire
  • Osteo= os

Par exemple, « adénocarcinome du pancréas » est un cancer du pancréas.

Il est important de noter dans un carnet tous les doutes concernant le diagnostic et d’en faire part à l’oncologue.

Comment évalue-t-on le pronostic de ma maladie ?

Dans le cas des tumeurs solides, outre le diagnostic, il faut procéder à la stadification de la tumeur, un processus crucial pour évaluer l’étendue et le pronostic du cancer. La compréhension de la stadification ou TNM aide à planifier le traitement et fournit des informations sur l’évolution probable de la maladie :

Comment le traitement du cancer est-il consideré?

À la suite d’un diagnostic de cancer, le médecin traitant sera assisté par un comité spécialisé dans les tumeurs. Cette équipe multidisciplinaire d’experts, composée d’oncologues, de chirurgiens, de radiologues et d’autres professionnels de la santé, se réunit pour analyser chaque cas en détail. Leur objectif est de concevoir un plan de traitement personnalisé, en tenant compte des particularités du patient et de la maladie.

Quel est l’objectif du traitement ?

Il existe différents types de traitement, chacun adapté aux caractéristiques spécifiques du cancer et aux besoins du patient.  Les options thérapeutiques ont des objectifs différents et peuvent être combinées entre elles ou utilisées à différents stades :

  • La surveillance active consiste à suivre attentivement l’évolution de la maladie sans intervention immédiate.
  • Les traitements curatifs visent à éliminer complètement le cancer, comme c’est le cas pour les tumeurs pour lesquelles la chirurgie est la première option. Voir l’exemple du traitement du cancer de l’ovaire.
  • Les thérapies de contrôle visent à maintenir la maladie en rémission le plus longtemps possible. Le traitement du myélome multiple en « phase d’entretien » en est un exemple.
  • Les traitements palliatifs visent à améliorer la qualité de vie et à soulager les symptômes, en particulier aux stades avancés, comme dans le cas du traitement du cancer du sein.

Qu’est-ce qu’un traitement conventionnel ?

Le traitement conventionnel fait référence aux approches standard et communément acceptées qui se sont avérées efficaces dans le traitement du cancer. Les options thérapeutiques les plus courantes comprennent généralement la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie et, dans certains cas, l’immunothérapie. Ces plans thérapeutiques reposent sur des pratiques cliniques fondées sur des données probantes et ont fait leurs preuves en tant que partie intégrante du traitement du cancer.

Essais cliniques, qu’est-ce qu’un traitement expérimental ?

Les traitements expérimentaux sont des médicaments ou des interventions médicales dont l’innocuité et l’efficacité dans le traitement de maladies, y compris le cancer, sont en cours d’évaluation dans le cadre d’essais cliniques. Actuellement, certains traitements ne sont disponibles que dans le cadre d’études. La participation à un essai clinique vous donne accès à.. :

  • Nouvelles thérapies. Elles cherchent à identifier et à cibler exclusivement les cellules malignes, dans le but de développer des traitements plus efficaces et plus sûrs, avec moins d’effets secondaires. Elles sont particulièrement importantes pour les néoplasmes incurables, qui ont déjà fait l’objet de lignes de traitement conventionnelles ou réfractaires (résistantes à la thérapie).
  • Améliorer les traitements actuels. Pour améliorer les thérapies existantes, la combinaison de différents médicaments est étudiée afin d’augmenter l’efficacité, l’espérance de vie et la qualité de vie.
  • Un plan de traitement plus personnalisé. Il existe des essais cliniques qui ne cherchent pas à comparer des médicaments, mais à fournir le traitement le plus précis et le plus adapté à chaque patient.

Si la recherche de traitements expérimentaux peut s’avérer complexe, le moteur de recherche d’essais cliniques MatchTrial® facilite ce processus, en favorisant une collaboration étroite entre oncologues et patients pour des décisions éclairées et une approche thérapeutique commune. Nous disposons d’une équipe d’infirmières qui accompagne les patients tout au long de ce processus et qui est disponible sur la plateforme.

Visitez notre section sur les essais cliniques pour plus d’informations.

Comment compléter les traitements contre le cancer ?

Pour compléter les thérapies qui se concentrent directement sur les cellules cancéreuses, nous pouvons faire appel à des professionnels de disciplines telles que la nutrition, la physiothérapie et la psycho-oncologie. Le maintien d’un bon état physique et mental est important pour mieux gérer les effets secondaires des traitements, ce qui a un impact positif sur notre qualité de vie pendant le processus de cancérisation.

Que se passe-t-il après la fin du traitement ?

Le suivi post-traitement

Une fois le traitement du cancer termine, les patients entrent dans une phase vitale : le suivi post-traitement. Pendant cette phase sans thérapie active, des contrôles réguliers sont effectués au cas par cas, avec l’objectif principal d’assurer aux survivants une vie plus longue et plus saine.

Qu’est-ce que la récidive ?

La récidive désigne la réapparition d’un cancer après une période pendant laquelle il était indétectable, généralement à la suite d’un traitement à visée curative, comme la chirurgie ou la radiothérapie, d’une tumeur localisée. Bien que les mots rechute ou récidive soient souvent utilisés comme synonymes de récurrence, il existe de légères différences. On parle de rechute lorsqu’un patient est à nouveau atteint d’une maladie dont il se remettait, alors que la récidive serait la réapparition de la maladie après la guérison supposée.

Que signifie l’expression « rémission du cancer » ?

Dire qu’une tumeur est en rémission signifie que la maladie a complètement disparu d’après les examens d’imagerie et les marqueurs tumoraux. C’est une très bonne nouvelle et, avec prudence, cela indique quand le cancer est considéré comme guéri.

Témoignages de patients et de survivants du cancer

Lire les témoignages d’autres personnes ayant vécu des expériences similaires permet non seulement de mieux comprendre la maladie, mais aussi d’échapper un instant au sentiment de solitude.

Chaque histoire de survie est unique, mais elles ont un dénominateur commun : la volonté de vivre. Ces témoignages racontent non seulement les défis physiques, émotionnels et mentaux que le cancer entraîne, mais aussi la force que l’on découvre au milieu de l’adversité.

Nous vous invitons à découvrir les témoignages de patients et de survivants du cancer qui ont voulu partager leur expérience avec vous.

Références

Unión Internacional contra el Cáncer, 2023: ¿qué es el cáncer?

Sociedad Española de Oncología Médica, 2019: ¿qué es el cáncer y cómo se desarrolla?

American Cancer Society, 2020: ¿qué es el cáncer?

Instituto Nacional del cáncer, 2021: ¿qué es el cáncer?

El cáncer sin rodeos, 2022: ¿qué es el cáncer?

Partager

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également être intéressé...

recidive
Surveillance et après-cancerTraitement

Récidive du cancer : que se passe-t-il lorsque le cancer réapparaît ?

Une récidive est définie comme la réapparition d’un cancer après une période où il était indétectable, généralement à la suite …

Chimiotherapie
Traitement

Qu’est-ce que la chimiothérapie ?

La chimiothérapie est un type de traitement du cancer qui consiste à utiliser des médicaments appelés antinéoplasiques ou chimiothérapeutiques, pour …

comment traiter le cancer
Traitement

Comment traite-t-on le cancer ?

Lorsque la maladie est diagnostiquée, le choix du traitement du cancer dépend de différents facteurs tels que le type de …

TNM
Diagnostic

Qu’est-ce que le TNM ou la stadification des tumeurs ?

Le terme TNM joue un rôle clé dans la stadification du cancer. Cette classification évalue l’étendue de la tumeur primaire …

Accédez a dès traitements innovants grâce à notre moteur de recherche d’essais cliniques