Essais cliniques pour le traitement du cancer du sein triple négatif

Accédez à des thérapies innovantes compatibles avec votre diagnostic

Il existe aujourd'hui 12 essais cliniques sur le cancer du sein triple négatif en France :

Sélection des participants
0
Participation couverte
0
Sélection suivante
0

Découvrez les hôpitaux auxquels vous pouvez participer en téléchargeant l’application ou en vous connectant à la version de bureau.

Índice

Quel est le traitement du cancer du sein triple négatif ?

Le cancer du sein triple négatif, également appelé TNBC, est un type de cancer du sein caractérisé par l’absence des récepteurs généralement présents dans le cancer du sein (œstrogène, progestérone et HER2). En raison de cette absence, il ne peut être traité par des thérapies hormonales ou ciblées sur HER2, ce qui limite son traitement principal à la chimiothérapie conventionnelle et chirurgie. 

Traitement du cancer du sein triple négatif de stade I à III

Ce type de tumeur peut être abordé de deux manières, en fonction du moment de la chirurgie

 

Il est important de rappeler qu’en dehors du traitement médical, une alimentation saine et équilibrée est recommandée. Un soutien psychologique peut aider à faire face à l’impact émotionnel de la maladie de manière plus positive. L’adhésion à une association de patients peut apporter un soutien supplémentaire tout au long du processus de la maladie. Prendre soin de son bien-être, c’est avoir une meilleure qualité de vie. 

La chirurgie d’abord

Dans le cas d’un cancer du sein triple négatif, la chirurgie peut être pratiquée avant le traitement systémique, car elle dépend de la taille de la tumeur. Si la tumeur est suffisamment petite pour être enlevée, le médecin et la patiente décideront s’il convient de procéder à une tumorectomie ou à une mastectomie (avec ou sans reconstruction). Une biopsie des ganglions lymphatiques sera également effectuée pour évaluer l’implication des cellules malignes et décider de leur ablation. 

 

Par la suite, une chimiothérapie adjuvante sera administrée pour réduire le risque de récidive. Chez les patientes porteuses de la mutation BRCA, la chimiothérapie peut être associée à l’olaparib, un inhibiteur de PARP. 

Chirurgie de deuxième lieu

Ce plan thérapeutique vise à réduire la taille de la tumeur par une chimiothérapie avant la chirurgie (néoadjuvante), avec la possibilité d’utiliser le pembroluzimab (un anticorps monoclonal). Si la chirurgie révèle la persistance de cellules malignes dans le tissu retiré après la chimiothérapie, l’équipe médicale peut proposer plusieurs alternatives : 

 

  • Administrer de la capécitabine (chimiothérapie orale) pendant une période pouvant aller jusqu’à 24 semaines. L’objectif de ce traitement est d’augmenter l’espérance de vie des patients. 

  • Recommander le pembroluzimab ou l’atezolimab (anticorps monoclonaux dirigés contre la protéine PD-L1) pour réduire le risque de récidive

  • Les patients présentant une mutation du gène BRCA continuent à prendre de l’olaparib pendant un an afin de prévenir la récidive et de prolonger la durée de vie des patients. 

 

Dans certains cas, la radiothérapie et la chirurgie peuvent être combinées. 

Traitement du cancer du sein triple négatif de stade IV

La tumeur s’est propagée à d’autres organes, formant des métastases dans des zones telles que les os, le cerveau, le foie ou les poumons. À ce stade, le traitement est orienté vers la chronicité de la maladie, en donnant la priorité à la qualité de vie de la patiente.  

 

La chimiothérapie reste le principal traitement du cancer du sein triple négatif, avec l’utilisation de composés tels que les anthracyclines, le paclitaxel, le docétaxel, la vinorelbine, la capécitabine, le carboplatine, la gemcitabine, le cisplatine ou l’éribuline. Chez les patients porteurs d’une mutation BRCA qui ne répondent pas à la chimiothérapie, l’olaparib ou le talazoparib sont recommandés. 

 

Chez les patients présentant la protéine PD-L1 (1 cas sur 5), l’association du pembroluzimab à la chimiothérapie est recommandée. Dans les cas où deux lignes de traitement différentes ont déjà été utilisées, l’utilisation du sacituzumab govitecan, un anticorps conjugué récemment approuvé, peut être envisagée. 

 

Il est important de rappeler que le cancer du sein touche aussi bien les femmes que les hommes (1 % à 2 % des diagnostics de cancer du sein concernent des hommes). 

L'impact positif des essais cliniques dans le traitement du cancer du sein triple négatif et de ses métastases

Bien que le cancer du sein soit la tumeur la plus étudiée au monde, les options thérapeutiques pour le cancer du sein triple négatif sont limitées. Heureusement, de nombreuses recherches sont en cours pour développer de nouvelles méthodes des traitements et des plans thérapeutiques personnalisés en fonction de l’état de la patiente.  

 

Les leaders de la recherche sur le cancer du sein, comme le Dr Javier Cortés, pensent que les essais cliniques peuvent être la meilleure option thérapeutique disponible dans de nombreux cas. Les patients qui participent à un essai clinique, quel que soit le stade de leur maladie, peuvent bénéficier d’un accès à de nouvelles thérapies, d’un plan de traitement personnalisé, d’un contrôle des symptômes et des effets secondaires qui ont un impact positif sur la qualité de vie et, pour plus de sécurité, d’un suivi accru de la part du personnel soignant. 

 

Trouver un traitement innovant lorsqu’on reçoit un diagnostic de cancer est une situation accablante, surtout lorsque l’information est si dispersée et confuse. MatchTrial® veut vous aider en mettant à votre disposition un moteur de recherche d’essais cliniques qui vous permet de trouver rapidement et facilement des options de traitement. Grâce à une interface conviviale, le système de filtrage vous permet d’accéder facilement aux informations sur les essais cliniques. Notre équipe d’infirmières est à votre disposition pour vous accompagner dans le processus de recherche. Notre objectif est de vous permettre de collaborer avec votre oncologue, en vous offrant un outil pour vous aider à apporter des solutions et à prendre des décisions informées. 

Traitements innovants pour le cancer du sein triple négatif

L’amélioration du pronostic est une priorité de la recherche clinique. De nouveaux traitements pour le cancer du sein triple négatif sont actuellement en cours de développement dans le cadre d’essais cliniques

 

  • Les anticorps conjugués ciblant la surexposition au TROP-2 (antigène 2 de la surface des cellules du trophoblaste). 

  • Immunothérapie basée sur la thérapie cellulaire utilisant des lymphocytes infiltrant la tumeur (TIL). 

  • Inhibiteurs de bromodomaine 

 

Ces nouvelles thérapies visent à identifier et à cibler uniquement les cellules malignes, ce qui pourrait se traduire par des traitements plus efficaces et plus sûrs, avec moins d’effets secondaires pour les patients

Essais cliniques visant à améliorer le traitement actuel du cancer du sein triple négatif

L’autre objectif essentiel de ces études est d’améliorer les thérapies actuelles afin de réduire les effets indésirables et les séquelles du traitement. À cette fin, ils étudient l’association de différents médicaments afin d’accroître l’efficacité, la qualité de vie et l’espérance de vie des patients. Voici quelques exemples de ces combinaisons à l’étude : 

 

  • Anticorps monoclonaux ciblant l’IL 1RAP + chimiothérapie (gemcitabine et carboplatine). 

  • Thérapies ciblées telles que sacituzumab govitecan + pembroluzimab.  

  • Améliorer la qualité de vie des patients en réduisant les effets indésirables du sacituzumab govitecan, grâce à l’administration de lopéramide + G-CSF (stimulant des globules blancs). 

Sandra souhaite partager avec vous son témoignage sur le cancer du sein triple négatif.

Bibliographie

Plus d’informations sur les essais cliniques

Accédez a dès traitements innovants grâce à notre moteur de recherche d’essais cliniques