MatchTrial et Asociación INVI signent un accord de partenariat

MatchTrial et Asociación INVI signent un accord de partenariat

Le 10 février, MatchTrial et la Asociación de Cáncer de Mama Masculino INVI (association pour le cancer du sein masculin) ont signé un accord de partenariat visant à aider les hommes. Le cancer du sein chez l’homme est une réalité invisible qui mérite d’être mise en évidence afin de sensibiliser davantage la société sur le fait que les hommes peuvent également être atteints de cancer du sein, malgré une incidence faible (entre 1 et 2 % des diagnostics de ce type de cancer).

Màrius Soler est le fondateur d’INVI et est atteint d’un cancer du sein. Depuis que la maladie a été détectée, il se consacre corps et âme à donner une visibilité aux hommes qui en souffrent à travers la Asociación INVI. Tous les hommes atteints du cancer du sein sont invisibles aux yeux de la société, car la grande majorité d’entre nous pense que cette maladie ne peut toucher que les femmes.

Grâce à l’application MatchTrial, nous mettons à la disposition des patients tous les essais cliniques sur le cancer actuellement en cours en Espagne. Ainsi, ils ont accès à des études consacrées au cancer du sein chez l’homme, ce qui nous permet d’identifier des traitements plus efficaces et adaptés à chaque patient, capables d’accroître les chances de survie avec une toxicité moindre, améliorant ainsi les soins et la qualité de vie après le diagnostic.

Les deux parties ont pour objectif commun de promouvoir la recherche clinique sur le cancer, ainsi que d’accompagner le patient et/ou la famille dans le processus de recherche d’un traitement alternatif et de sensibiliser le public par des informations utiles pour le patient. Le cancer du sein chez l’homme a un taux de survie plus faible que chez la femme, principalement en raison du fait qu’il est diagnostiqué à un stade plus avancé (avec une plus grande atteinte des ganglions lymphatiques) et que les patients sont plus âgés. La sensibilisation, la prévention et le dépistage précoce sont donc essentiels.

Dans bien des cas, ce cancer est malheureusement diagnostiqué tardivement en raison du manque d’importance accordée aux premiers symptômes. Les individus mettent entre 6 et 8 mois avant de commencer à s’en inquiéter et à vouloir les traiter en raison du manque de sensibilisation sociale actuel. Plus précisément, le président d’INVI souligne que 80 % des tumeurs de ces patients se trouvent à des stades où l’atteinte axillaire est plus importante, une situation dans laquelle le risque de rechute est plus important.

Un autre aspect sur lequel nous aimerions soutenir ce groupe est la dimension psychologique. Le patient souffre d’une importante stigmatisation sociale et a tendance à cacher son état à son entourage en raison de l’association de cette pathologie à la sexualité des femmes. Le président d’INVI affirme que

« le travail de sensibilisation et d’information est essentiel pour contribuer à rendre cette maladie visible et à la normaliser chez les hommes. Ce résultat permettrait aux hommes de savoir qu’ils peuvent eux aussi être touchés par cette maladie et de la diagnostiquer plus tôt pour que, en cas de nodule palpable au niveau du sein ou de l’aisselle, les hommes puissent consulter rapidement des professionnels de la santé ».

Nous sommes très heureux de pouvoir améliorer la vie des individus, tout en favorisant la recherche clinique. Merci à INVI pour nous permettre d’unir nos forces : ensemble, nous rendons visible l’invisible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous souhaitez accéder aux essais cliniques sur le cancer?

Téléchargez l’application disponible sur iOS et Android