Ce que vous devez savoir sur les essais cliniques

Qu’est-ce qu’un essai clinique ?

Un essai clinique est une étude de recherche menée sur des individus pour comprendre comment un nouveau traitement peut fonctionner contre une maladie dans un environnement sécurisé et contrôlé. Il permet de déterminer l’efficacité du traitement, la dose la plus bénéfique pour le patient et l’existence ou non d’effets indésirables.

Les essais cliniques sont un élément fondamental de notre système de santé puisqu’ils nous permettent de trouver des traitements plus efficaces et/ou plus sécurisés que ceux déjà disponibles sur le marché.

Nous pouvons prendre tous les médicaments que nous connaissons à ce jour dans la mesure où ils ont été approuvés lors d’essais cliniques sur des patients.

Pourquoi participer à un essai clinique

Le patient est le seul à décider de participer à un essai clinique, mais il est important de demander conseil à l’équipe médicale chargée du dossier.

Voici certains des avantages de participer à un essai clinique :

  • L’accès à des traitements innovants non disponibles dans d’autres médias ou canaux.
  • Un suivi plus approfondi par l’équipe médicale.
  • La réalisation d’examens médicaux complémentaires.
  • L’amélioration de la qualité de vie des patients atteints de la même pathologie que vous.
  • La participation active au développement de la science.

Phases de l’essai clinique

PHASE 1
Les chercheurs testent un nouveau médicament ou traitement sur un petit groupe de personnes (20 à 80) pour la première fois afin d’évaluer son innocuité, de déterminer une gamme de doses sans risque et d’identifier les effets secondaires.

PHASE 2
Le traitement à l’étude est administré à un plus grand groupe de personnes (100 à 300) afin de trouver la dose la plus efficace à administrer et de continuer à évaluer pleinement son innocuité.

PHASE 3
Le médicament ou le traitement à l’étude est administré à de grands groupes de personnes (1 000 à 3 000) afin de confirmer son efficacité, de surveiller les effets secondaires, de le comparer aux traitements couramment utilisés et de recueillir des informations permettant d’utiliser le traitement en toute sécurité.

PHASE 4
L’étude examine l’expérience concrète pendant une longue période et génère des informations supplémentaires sur les risques, les avantages et l’utilisation optimale du médicament.

Types d’essais cliniques

Dans les essais cliniques sur le cancer, on peut faire la distinction entre différents types d’essais en fonction de leur objectif :

Essais de traitement. Les essais de traitement sont conçus pour trouver de nouveaux traitements qui sont meilleurs que les traitements déjà disponibles sur le marché.

Essais de présélection. Les essais de présélection sont utilisés pour évaluer de nouvelles procédures de diagnostic afin de détecter des maladies.

Essais de prévention. Les essais de prévention sont utilisés avec des personnes qui n’ont pas encore de cancer, mais qui présentent un risque élevé de le développer, pour essayer de prévenir l’apparition de la maladie.

Essais sur la qualité de vie. Les essais sur la qualité de vie visent à améliorer les conditions de vie des patients qui reçoivent un traitement particulier. Ces études ont notamment pour but de réduire les effets secondaires du traitement.

Quelles sont les informations à connaître avant de commencer un essai clinique ?

Le patient est toujours libre de décider de participer à un essai clinique ou non. Il est important de savoir que cela s’applique à tout moment pendant l’essai. Si, pour une raison quelconque, vous décidez de ne plus participer à l’essai, vous pouvez toujours abandonner l’essai, bien qu’il soit important de suivre les conseils des médecins experts en la matière.

Toutes les informations relatives à l’essai clinique auquel vous allez participer vous seront communiquées de manière transparente par le médecin chercheur, à qui vous pourrez poser toutes les questions que vous souhaitez.

Pour participer à un essai clinique, vous devez répondre à des critères d’inclusion et d’exclusion spécifiques. Les critères d’inclusion sont toutes les caractéristiques qui rendent un patient valide pour l’étude, tandis que les critères d’exclusion sont les caractéristiques qui empêchent un patient de participer à l’étude. Il s’agit de caractéristiques telles que le sexe, la tranche d’âge, le fait d’avoir un certain type de maladie, etc.

La présélection consiste en une série d’examens effectués avant le début de l’étude pour s’assurer que le patient répond à tous les critères établis.

Comprendre le consentement éclairé, qu’est-ce que cela implique ?

Le consentement éclairé est le processus qui permet de s’assurer que le participant à l’essai clinique connaît ses droits et comprend son engagement dans l’étude.

Une fois la phase de présélection terminée, le patient rencontre un membre de l’équipe de recherche chargé de lui fournir toutes les informations nécessaires, de répondre à ses questions, etc.

Lors de cette réunion, le patient reçoit le document de consentement éclairé qui décrit l’objectif, la durée, les examens, les avantages et les risques de l’essai clinique, ainsi que des informations sur le financement de l’étude, les commanditaires et d’autres informations pertinentes.

En signant le formulaire de consentement éclairé, le patient confirme qu’il comprend l’essai et qu’il souhaite y participer. Cependant, le patient a toujours droit de se retirer de l’essai à tout moment.

Vous souhaitez accéder aux essais cliniques sur le cancer?

Téléchargez l’application disponible sur iOS et Android