Accédez à des nouveaux traitements pour lutter contre le cancer du sein

Trouvez l'essai clinique qui correspond le mieux à votre diagnostic.

Téléchargez l’application, entrez votre diagnostic et demandez à participer à l’essai de votre choix.

Vous pouvez également y accéder via votre ordinateur.

Avez-vous des questions ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous vous répondrons dans les 48 heures ouvrables.

GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT

Les services que nous proposons sont gratuits et sans engagement

SÉCURITÉ DE VOS DONNÉES

Les données que vous entrez dans l’application sont confidentielles et sécurisées

UTILISATION DE VOS DONNÉES

Vos données personnelles ne seront pas partagées avec des tiers

Qu’est-ce que MatchTrial?

MatchTrial est la première solution mobile qui localise les essais cliniques pour les patients atteints de cancer. Grâce à la technologie, nous mettons plus de 800 essais cliniques en oncologie disponibles en France, à la disposition des patients et des médecins de manière simple et rapide.

MatchTrial vous accompagne tout au long de votre processus oncologique afin de trouver un traitement en investigation pour vous.

En savoir plus

Cancer du sein

Qu'est-ce que c'est ?

Le cancer du sein est un cancer qui prend naissance dans les cellules du sein, à la suite d’une croissance incontrôlée de ces cellules.

En Europe, il s’agit du type de tumeur le plus fréquemment diagnostiqué, principalement chez les femmes, bien que les hommes puissent également souffrir d’un cancer du sein.

Le 19 octobre est la Journée Mondiale du Cancer du Cein, qui vise à sensibiliser la société à l’importance d’un diagnostic précoce de cette maladie, aussi que de la recherche pour améliorer son traitement.

Cancer du sein chez l'homme

Le cancer du sein chez l’homme est rare et représente 1% de tous les cancers du sein diagnostiqués.

Toutefois, il est nécessaire de prêter attention aux changements qui peuvent être observés dans les seins des hommes, car les petites tumeurs sont souvent négligées et détectées à des stades plus avancés.

Comment prévenir le cancer du sein ?

Le cancer du sein ne peut être évité. Cependant, des études récentes montrent que le risque de cancer du sein peut être réduit en changeant certaines de nos habitudes.

Les principaux facteurs de prévention du cancer du sein sont les suivants :

  • Faire de l’exercice physique régulièrement
  • Éviter le surpoids ou l’obésité
  • Éviter la consommation régulière d’alcool
  • Éviter les traitements hormonaux substitutifs après la ménopause

L’alimentation joue un rôle clé dans la prévention de toutes les maladies. C’est pour ça qu’il est important de faire attention aux aliments que nous consommons. Des études* ont montré que le régime méditerranéen contribue à réduire le risque de cancer du sein.

*A. Castelló, M. Pollán, et al. Spanish Mediterranean diet and other dietary patterns and breast cancer risk: case–control EpiGEICAM study. British Journal of Cancer (2014), 1–9. DOI: 10.1038/bjc.2014.434

Comment détecter le cancer du sein ?

La plupart des cas de cancer du sein sont diagnostiqués par l’apparition d’une grosseur ou d’une rougeur au sein, ou d’un écoulement de liquide par le mamelon. On procède alors à une mammographie et, si nécessaire, à une biopsie du tissu.

C’est pourquoi il est important de connaître ses seins, que l’on soit une femme ou un homme, et de s’auto-examiner régulièrement afin de détecter à temps tout type d’anomalie pouvant apparaître sur cette zone.

À MatchTrial, nous avons l’objectif de sensibiliser la société à l’importance de l’auto-examen afin de mieux se connaître et de pouvoir détecter à temps d’éventuelles tumeurs mammaires.

Types de cancer du sein

Il existe différents types de cancer du sein en fonction de son stade ou de sa phase, de la zone du sein où il est apparu et des marqueurs moléculaires.

Tout d’abord, en fonction du stade, on peut distinguer :

La tumeur est située dans le tissu mammaire, également appelée cancer non invasif.

La tumeur est petite, invasive et ne s'est pas propagée aux ganglions lymphatiques.

La tumeur ne s'est étendue qu'aux ganglions lymphatiques et mesure de 0,2 à 2 mm.

La tumeur est soit inférieure à 20 mm et s'est étendue à 1-3 ganglions lymphatiques axillaires, soit comprise entre 20 et 50 mm et ne s'est pas étendue aux ganglions lymphatiques axillaires.

La tumeur mesure entre 20 et 50 mm et s'est propagée à 1 ou 3 ganglions lymphatiques axillaires, ou elle mesure plus de 50 mm et ne s'est pas propagée aux ganglions lymphatiques axillaires.

Tumeur de toute taille qui s'est étendue à 4-9 ganglions lymphatiques axillaires ou aux ganglions lymphatiques mammaires internes.

La tumeur s'est propagée à la paroi thoracique ou est diagnostiquée comme un cancer du sein inflammatoire.

Tumeur de toute taille qui s'est propagée à au moins 10 ganglions lymphatiques axillaires, mammaires internes ou claviculaires.

Tumeur de toute taille qui s'est propagée à d'autres organes tels que les os, les poumons, le cerveau ou le

Il s'agit d'un cancer qui récidive après un traitement et qui peut être qualifié de local, régional ou distant.

Selon la zone du sein où la tumeur a pris naissance, on parle de carcinome lorsqu’elle est d’origine épithéliale, ou de sarcome si elle provient du muscle, de la graisse ou du tissu conjonctif.

La plupart de ces tumeurs sont d’origine épithéliale et les trois sous-types les plus fréquents de tumeurs épithéliales sont :

Elle est la plus fréquente chez les femmes et les hommes.

Elle représente 10 % de tous les cas et tend à se produire chez les femmes âgées d'environ 60 ans.

Il s'agit du type de cancer du sein non invasif le plus courant. Il est non invasif parce que la tumeur n'a pas la capacité de se propager en dehors du tissu mammaire.

Enfin, il existe trois types de marqueurs moléculaires pour définir les différents types de tumeurs :

Indique si les cellules tumorales possèdent des récepteurs hormonaux.

Les types de tumeurs HER2+ ou HER2- se distinguent selon que les cellules tumorales présentent des niveaux élevés de ce récepteur (HER2+) ou des niveaux normaux (HER2-).

Il exprime le pourcentage de cellules tumorales qui se divisent au moment du diagnostic.

En fonction du statut de ces biomarqueurs, les tumeurs suivantes sont définies :

Il s'agit du type de tumeur ayant le meilleur pronostic, représentant 25 à 50 % de tous les diagnostics de cancer du sein. Les traitements hormonaux sont souvent utilisés pour ce type de tumeur.

Une distinction est faite entre les tumeurs luminales B1 RH+, HER2- et Ki67>20% : Les tumeurs luminales B1 RH+, HER2- et Ki67>20% ; et les tumeurs luminales B2 RH+, HER2+ (indépendamment de Ki67).

Entre 25 et 45 % de tous les diagnostics de cancer du sein. Elles sont traitées par chimiothérapie et des traitements hormonaux sont souvent utilisés en complément.

Les cellules tumorales ont tendance à présenter davantage d'altérations génétiques, constituant 10 à 20 % des tumeurs du sein. Elle est très sensible à la chimiothérapie.

Il représente 5 à 15 % de tous les diagnostics de cancer du sein. Il est généralement traité par chimiothérapie et thérapies biologiques spécifiques à HER2.

Témoignages

Abonnez-vous à notre newsletter

Les informations sont essentielles pour comprendre la maladie et parvenir à une bonne qualité de vie.

Accédez a dès traitements innovants grâce à notre moteur de recherche d’essais cliniques